l’histoire du domaine


À cause de la terre et seigneurie de Poullayne à luy nouvellement dvenu à cause de
damoiselle Katherine du Bois sa femme tenue en fief des venerable trésorier et
chappitre de ladicte saincte chappelle à cause de chasteau chastelennye et
baronnye de Graçay.

(1525, François Herpin)

1340
Pierre III de Graçay est seigneur de Poulaines.

1433
Décès de Pierre IV de Graçay, seigneur de Poulaines.

1498
On retrouve la mention de l’hôtel, du colombier, de la chapelle et de l’étang de Poulaines.

1505
François Herpin rend hommage de sa seigneurie de Poulaines aux barons de Graçay.


La dendrochronologie a daté les deux parties ouest et est du château des années 1504-1507 pour
l’une et 1519-1520 pour l’autre.
 La période de travaux révélée par l’étude de Dendrotech correspond
donc pleinement à celle de la détention de la seigneurie de Poulaines par François Herpin et
Catherine du Bois, entre leur union vers 1504 – 1505 et le décès de François Herpin en 1525.


XVIIe sIècle
Les aveux rendus au XVIIe siècle ne permettent pas de suivre l’évolution architecturale du château de Poulaines.

1741
Acquisition par Hyppolyte du Coudreau
Période de rénovation du Château et de la seigneurie de Poulaines par Hyppolyte du Coudreau et sa femme Jeanne de la Marche. Ci-contre : extrait de la minute notariale de la vente de la seigneurie de Poulaines à Hyppolyte du Coudreau et sa femme
Jeanne de la Marche en 1741 ( AD 36,14J5,vente 1741)

1799
Vente du domaine de Poulaines à Jean-Baptiste Hippolyte Godeau.
Procès verbal dressé « de tous les biens immeubles dépendants de la succession de feu Jacques du Chalais», propriétaire de Poulaines depuis 1762.

En 1799, il semblerait que les deux tours mentionnées en 1741 soient en ruine et que l’ancienne chapelle ai été transformée en boulangerie. La ruine d’une des tours implique également la disparition de l’escalier distribuant les chambres des étages. (celui-ci était indiqué comme se trouvant dans l’une d’elles en 1741.)
Il faut donc supposer que l’aménagement de l’escalier droit actuellement visible est contemporain de ces constructions.

1816
Décès de Jean-Baptiste Hippolyte Godeau. Le château passe à Marie-Joséphine, sa fille, épouse de Victor de Brettes.

1846
Mariage de Sylvie-Anne de Brettes, fille de Victor, avec son cousin Martial de Brettes à Poulaines.

1859
Ajout de la porte en fer forgé provenant de Limoges à l’entrée du château.

XXe sIècle
Le domaine de Poulaines sera vendu au milieu du XXe siècle à M. Brillard.
Les actuels propriétaires le rachèteront à ses descendants en 1991.

(d’après l’étude historique du Domaine de Poulaines par M. Pol Vendeville – décembre 2018)