« Ce jardin est le jardin de ma vie »

Les jardins et l’arboretum


A St Cloud, au pied des jardins dits du Trocadéro, à l’intérieur du Parc de St Cloud. Terrain de jeu, pendant et après l’école, entre allées sinueuses, bosquets, pièce d’eau et volière.

Aménagé sous Louis XVIII et Charles X, destiné aux « enfants de France », neveu et nièce du Roi, il présente une collection botanique riche et diversifiée.

Entre forêts et étangs du Gâtinais, territoire de chasse, chez mes parents, pour les week-ends et les vacances.

Dans l’Aude près de Carcassonne, l’été, chez ma Grand-mère, au milieu de jardins potagers et fleuris, à l’ombre d’une magnifique serre, d’une terrasse, reflet d’une vie en Afrique et d’un jardin de bambous souvenir de ce que fut l’Indochine où elle habita un temps.

Pour finir, le Surrey, en Grande-Bretagne, de mes années d’adolescence.

Ce manoir est ma maison depuis 25 ans. Un jardin, pour moi, se pense, se ressent autour du bâti.
J’ai pris le temps nécessaire pour aménager la maison, le temps pour observer la nature, le temps de l’arrivée de mes 3 enfants, le temps aussi de m’imprégner de ce qui existait autour de chez moi, ailleurs, que j’aimais.

Petit Domaine Seigneurial morcelé à la révolution, cette maison c’est aussi l’histoire d’un village de France.
Dès mon arrivée les « anciens » m’ont raconté « leur maison ». L’histoire d’une famille importante au XIXe siècle pour le village, pour la maison, qui demanda au curé du village un travail de recherches et d’écriture.

Depuis peu ce Domaine est conforme au Plan Terrier de la fin du XVIIIe siècle.
Là encore le végétal fit le lien. Christian Coureau vint pour tailler « en nuages » des buis anciens, marqueurs historiques de la maison.

Assidue des fêtes de plantes j’ai rencontré Claudie et Gérard Adeline. Leur aide a permis à mon jardin de se parer, selon les saisons, en écorces, fleurs, feuillages ou fructifications tous plus beaux les uns que les autres. Grâce à eux l’Arboretum a pu voir le jour.

Voir le plan du jardin

1
PLAN INTÉRIEUR2 et 3

POUR LE PLAISIR DES YEUX

Les jardins en images


Cliquez sur l’image pour voir le jardin…

Calendrier des floraisons

Printemps


FLORAISON DES NARCISSES TARDIFS, des alliums, eremurus, lys, iris, pivoines (arbustives puis herbacées), des rosiers, des vivaces. les magnolias, lilas (syringa), cornus florida et kousa, viburnum, amelanchier, deutzia, cladrastis, davidia, michelia yunnanensis. clématites, glycines de chine et du japon.

TOUS LES PETITS FRUITS.

potager-poulaines
potager-poulaines

Calendrier des floraisons

éte


Les hémérocalles, croscomias, les lavandes, dahlias, agapanthes, potentilles, salvia et autres vivaces.

LES AROMATIQUES condimentaires et les menthes. les lierodendrons, catalpa, sophora japonica, styrax, aesculus parviflora, abelia, ceanothus, clerodendron, indigofera, itea, weigela, hibiscus, budleias, hydrangeas, vitex.

LES NENUPHARS ET LES LOTUS.

Calendrier des floraisons

Automne


Les sedums, les bruyères, les asters, les graminées. les rosiers remontants, les eleagnus, osmanthus, camellia sasanqua.

LES COULEURS DES FEUILLAGES (acer, taxodium, metasequoia, quercus palustris, nyssa, carrya, gingko, parrotia, stewartia, euonymus …) les pommes, les poires, les coings, figues, myrtilles, sureau …

potager-poulaines
potager-poulaines

Calendrier des floraisons

Hiver


FLORAISONS SUCCESSIVES des bulbes sur les pelouses, dans les massifs, au pied des fruitiers plein vent. les héllébores, les hammamélis, edgworthia, camellia japonica, sarcoccoca, daphne, lonicera fragantissima, prunus.

LA BEAUTE DES ECORCES sous le soleil de l’hiver : betula jacquemon- tii, nigra, albosinensis, acer griseum, liquidambar, salix matsudana. LES CONIFERES abies, calocedrus, cedrus deodora, libani, atlantica, chamaecyparis, cryptomeria, cupressocyparis, pinus aristata et parviflora, sequoia, tsuga. les châtons des coryllus et des salix.

Création de l’arBoretum

Interview de Claudie Adeline


Au cours de travaux de plantation, elle nous dit avoir acheté un terrain pour faire paître ses chevaux d’environ 1 ha situé au bout du parc.

Défenseurs de la biodiversité et de l’environnement, nous avions monté à coté de notre pépinière de collection un Arboretum de 5 ha qui présente plus de 2000 variétés de plantes.
Nous avons invité Valérie à venir le visiter. Elle fut impressionnée par le nombre de végétaux qu’elle ne connaissait pas encore. C’est à la suite de cette visite qu’est née l’idée de créer un arboretum dans l’espace qu’elle venait d’acheter.

Nous nous sommes mis tout de suite à l’ouvrage et avons réalisé un plan avec des ronds points et des cheminements permettant la découverte de plantes souvent inconnues.
Valérie est revenue nous voir plusieurs fois.
Nous avons affiné notre choix en proposant des végétaux séduisant par leur port spectaculaire, leur floraison abondante et parfumée, leurs feuilles particulièrement décoratives etc… Un choix très diversifié éveillant la curiosité sur ces collections de plantes.

Le terrain étant une sorte de dépôt de la commune, il fut d’abord nécessaire de faire un gros travail de défrichage. Restait 5 grands arbres regroupés à l’arrivée. Tout a été créé sur un espace complètement nu.

« C’est en 2006 que nous nous sommes rencontrés avec Valérie à l’exposition de Saint Jean de Beauregard ou nous avons tout de suite sympathisé. Nous ayant invités à venir voir son parc, nous y sommes allés et nous avons commencé, dans un premier temps, à enrichir le parc existant de végétaux rares.

La première année a été consacrée à dessiner sur le terrain un tracé selon le plan proposé et à piqueter les emplacements des végétaux prévus.
Puis furent plantés les grands arbres et conifères formant la structure.
Valérie ayant choisi des plantes de fort calibre, dès la première année cela avait déjà de l’allure.

L’année suivante furent installées les plantes de sous-étage, puis les plus petits végétaux souvent plantés en groupe.
Une petite bande creusée délimita les espaces plantées pour lesquels ont été choisi un gazon épais et pour les chemins un gazon à la pousse beaucoup plus lente.

Valérie aime partager avec ses visiteurs cet Arboretum, conservatoire botanique qui contient environ 300 espèces différentes contrastant avec le parc qui contient aussi des essences rares mais d’aspect très romantique par endroits et structuré pour d’autres ».
Un autre espace est en cours de création comprenant déjà des collections Quercus, Nyssa, Carya, liquidambar, Malus, Crataegus…