Les habitants du Domaine

La colonie des chauve-souris de la métairie

Les chiroptères du Domaine de Poulaines

À y regarder de plus près, le Domaine de Poulaines héberge bien plus d’animaux que d’êtres humains ! Et comme on aime à le dire, nos jardins sont le résultat d’un travail d’équipe entre l’humain et la nature sauvage. Jardiner va bien plus loin que planter, tailler, tondre… Beaucoup de nos actions consistent à favoriser, voir préserver l’habitat naturel que représentent les jardins, l’arboretum, le manoir (si, si, mais on reparlera plus tard) et même la métairie !

Côté métairie, nous avons le plaisir d’accueillir une petite colonie de chauve-souris dans une de nos dépendances.

 

Les chauve-souris de la métairie.

 

Bien sûr, lorsqu’on a constaté la présence de cette colonie dans nos murs, notre premier reflex à été de nous renseigner. N’étant pas expert en la matière, nous avons bien modestement tenté d’identifier l’espèce présente au Domaine. Nous pensons qu’il s’agit de Petits rhinolophes, aussi appelés Rhinolophus hipposideros, de la famille des Rhinolophidés. Elles disposent d’une feuille nasale : des plis complexes de la peau du museau, ce dernier servant à émettre les signaux en vol. Elles dormentt enveloppées dans leurs ailes. N’hésitez pas à nous écrire si vous pensez que nous nous sommes trompés, nous corrigerons aussitôt.

 

Les chauve souris de la métairie, endormies bien emmitouflées dans leurs ailes.

 

Commençons par briser les idées reçues et autres préjugés, les chauve-souris ne s’attaquent pas à vos cheveux, leur vol est bien trop précis et leur système de guidage par ultrasons permet la détection d’objets véritablement minuscules. Les chauve-souris ne causent pas de dégâts, ce ne sont pas des rongeurs, elles ne s’attaquent pas aux câbles ni aux matériaux et ne détruisent rien. Elles ne fond même pas de nid ! Elles ne sont pas non-plus vecteurs de maladies, ni elles, ni leur guano (sauf dans des conditions extrêmes de chaleur et d’humidité, que nous ne connaissons pas dans cette partie du monde) et si l’on a pu constater que 2 espèces de chauve-souris sur les 34 présentes en France pouvaient être porteuses de la rage, les chauve-souris infectées ne sont pas agressives, bien au contraire, elles sont plutôt apathiques et affaiblies.

Ah oui, il nous semble aussi important de rappeler que les chauve-souris ne sont pas non-plus des vampires assoiffés de sang qui se sont métamorphosés pour passer inaperçus. Nous n’avons constaté aucun cas de vampirisation au sein du Domaine ou dans le village…

Souvent qualifiées – à tort – de « rats volants » les chauve-souris (ou chiroptères) jouent un rôle très important dans l’environnement. Ces fabuleux petits animaux, capables d’interactions sociales, vivent en famille et prennent grand soin de leurs petits. De manière générale, la chauve-souris dispose de capacités dignes d’un superhéros ! Elle est capable de vue nocturne, ce qui est déjà pas mal mais n’est rien comparé à son radar naturel : l’écholocalisation et une ouïe particulièrement efficaces. Elle est aussi dotée d’une très grande dextérité des pattes… Mais ce qu’on sait moins, c’est qu’elle est très précieuse pour l’environnement, notamment en participant à la régulation des insectes, qu’elles mangent en grande quantité (dont les moustiques !). En une seule nuit, une chauve-souris peut manger près de la moitié de son poids en insectes, dont beaucoup de papillons de nuit qui peuvent se montrer néfastes pour les cultures et les arbres fruitiers. La chauve-souris est donc un insecticide naturel qui n’empoisonne pas l’eau ni le sol. En plus, son guano est un excellent engrais naturel. Dans d’autres contrées, elle participe même à la pollinisation !

Alors autant l’avouer, au Domaine de Poulaines nous sommes plus qu’heureux de partager notre habitat avec ce fantastique animal ! S’il semble que les chauve-souris ne soient présentes au même endroit qu’une saison, il peut arriver qu’en trouvant des conditions particulièrement accueillantes et favorables, elles décident de rester fidèles à leur gîte et d’y revenir d’une année sur l’autre. Nous espérons donc que notre hébergement remportera leur adhésion et qu’elles le feront savoir sur le Trip Advisor des chauve-souris !

Renaissance au Domaine

À lire également sur le blog du Domaine de Poulaines


La revue de presse-radio-TV du Domaine de Poulaines

Laissez un commentaire